15/04/2012

Voilà c'est fait!

 

photo-le-dl-christophe-agostinis.jpg

 

Je pourrais en rajouter sur la liste. Je pourrais énumérer tout les patronymes et toutes les belles volontés qui ont su bâtir cette magnifique utopie. Je pourrais aussi servir entre deux tranches de pain affectif toute la splendide litanie des jolies valeurs du rugby… Imager à souhait les cœurs qui se greffent et les corps qui s’astreignent. Ennoblir à l’envie la guirlande des justes mots qui transforment en rêve toutes les peurs des vestiaires. Vous plantez là sur un tee  les augustes transformations enrichies qui fondent en or toutes vos misères. Je pourrais faire ça et en faire plus encore. Je pourrais écrire tout partout, et même jusqu’au bout de la terre, qu’hier après midi j’avais bien plus que trois frères. J’avais agrandi mon cercle, multiplié mes gènes, fait pousser les ramures de mon arbre généalogique. Mon voisin était mon cousin, les filles mes frangines et tous les autres bien plus que moi-même. Je n’étais pas dans un stade, j’étais au-delà de ça, j’étais en deçà de ça.  J’étais dans un ventre,  un cocon utérus, une matrice protectrice. Mais j’étais aussi tout là haut, encore bien plus haut, par dessus les crêtes, au dessus des têtes. J’étais en voyage, j’étais sur un nuage, le bleu était ma mer et le rouge ma terre, je n’avais plus qu’une patrie, elle toute ici et n’avait même pas de frontières.

Et puis au bout d’un moment,

À presque l’instant de l’épuisement,

Je suis revenu,

Je suis redescendu,

J’étais heureux,

Même pas nerveux,

Je me suis dit,

Voilà, c’est fait !

Et puis je suis parti.

 

En essayant d’oublier, que le plus dur reste (peut-être) à venir… Tout en  Profitant encore un peu de cette splendide érection qui ne veut pas mollir…

 

Photo, Dauphiné Libéré C. Agostinis

Commentaires

T'oublieras pas que l'Néné il a été angoumoisin avant d'être parisien puis grenoblois. D'ailleurs c'est notre entraineur, Jérôme Di Tommaso, qui lui a fait connaitre ton club isérois !!!

Alors partage un peu, si tu veux !!!

Non mais !

Écrit par : Daniel Duret | 21/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je partage bien volontiers!

Écrit par : pierrot la tombal | 21/04/2012

Répondre à ce commentaire

Félicitations, Christian.
Un peu de prose top quatorze, alors?
A bientôt.

Écrit par : matthieu | 07/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire