Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2011

Moi mon pays

 

3589295003_2b434d7fb7.jpg

 

Moi mon pays, c’est un drôle de pays où les frontières sont franches  et doivent leur rectitude poétique à la prose géométrique et anguleuse de ce bon sieur Pythagore.

Moi mon pays, c’est un tout petit ciel où les enfants s’accrochent à un drôle de soleil pour décrocher quelques rêves qui trempent  dans les jolis espoirs de tous leurs temps forts.

Moi mon pays, c’est un étrange port où quatre misaines à l’ancre font voyager l’instant que l’on voudrait voir durer encore.

Moi mon pays, c’est cocagne ! Les montagnes s’y castagnent, les cœurs s’entre-corps alors que les bras s’en alarment tout en se mêlant très fort.

Moi mon pays, c’est un pays cocasse, ce sont les Présidents qui en restent aux bords. Alors qu’il ne faut aucuns droits de passage, pas même une carte identitaire pour tenter quelques jets qui ne seront pas toujours vains et morts.

Moi  mon pays, c’est un drôle de pays, ce sont les poches qui  s’endettent et le sourire des filles qui remboursent bien plus fort. Et les soirs de victoires, les nuits de liesse, les heures de fieste  on verse encore…

 

Mon pays n’est en déficit de rien, il n’y a pas de Banquiers de Marchés ou quelques autres Agences « notifaires » Il y a juste un tableau de marque où je dois bien l’avouer, mes défauts de paiement furent, quelquefois, bien plus abyssaux  que la dette européenne…   

 

Commentaires

J'adore tout simplement !

Écrit par : Salvi | 16/11/2011

Ecrit sous l'emprise de la fièvre... Peut-être faudrait-il que je sois malade plus souvent?

Écrit par : pierrot la tombal | 17/11/2011

Les oreillons ???

Écrit par : Vinosse | 19/11/2011

M'en fous! Me suis déjà reproduit...

Écrit par : pierrot la tombal | 20/11/2011

Les commentaires sont fermés.