22/07/2011

C'est campos!

 

181538_132196940183354_127498413986540_200594_5081152_n.jpg

 

Voilà, c’est campos,

Je range le matos,

Je parque les engins,

Je dégonfle les baudruches,

Je démaquille mes lignes,

Je laisse la folie aux herbes de mon pré,

Je colle un mouchoir sur mes chagrins,

J’embrasse mes espoirs et toutes les jolies filles qui le veulent bien.

Je pars faire ricocher sur les eaux du Lot et de la Garonne tous mes rêves oblongs qu’elles voudront faire chanter.

 

A bientôt !

 

Photo Salvi

 

PS : L’expo « Contes de Pagelles » devrait faire un petit voyage jusqu’en Nouvelle Zélande. Je vous en dirai plus à la rentrée…   

07/07/2011

Rien qu'une seule...

PEPPINO.jpg

Voilà, Peppino est en terre. Je pourrais essayer de faire un diaporama éclectique  de toutes ses heures passées à défourailler au bord du pré pour capturer l’esprit, le vrai ou l’indicible de ce jeu merveilleux. Mais j’ai préféré choisir une photo, une seule ! Une photo que j’avais publiée il y a plus de deux ans déjà sur mon « Esprit en mêlée ». Une simple prise, une capture de trois moineaux accrochés à  la main-courante un soir de pro D2 à Lesdiguières. Il y a dans ces trois serins toute mon enfance, tout mon amour pour le rugby, toute l’affection que depuis plus de quarante ans je transpire pour lui. Et mon Peppino, ce soir là, en un seul clic, avait su saisir tout ça….      

03/07/2011

Ciao Peppino!

 

PEPPINO.jpg

 

Tous les jours il y a des cœurs qui s’arrêtent. A chaque instant il y a des âmes qui s’envolent, des destins qui s'achèvent. En ce samedi 2 Juillet, sur la marge du FCG, sur les bords de Lesdiguières, c’est un regard qui nous a quitté. Ces yeux qui se sont fermés, étaient bien plus que les pourtant précieuses pupilles à l’iris délavé qui s’éclairaient à chaque évocation des batailles légendaires de la maison eu rouge et bleu. Ce regard focus capturait avec ses sentiments numériques toute la jeunesse et toute la fierté du rugby grenoblois. Il immortalisait la marmaille, les rêves et les pleurs, les gloires et les larmes. Il enrichissait les victoires, et saisissait les sueurs d’avant et après les combats. C’est tout son amour pour une ville, pour un club, pour une famille qu’il offrait à travers ses photos. Il était de ces hommes qui sont de l’endroit où ils vivent. De son Italie natale, il avait gardé son magnifique accent, et pourtant, sa moustache gauloise et rieuse nous laissait croire que c’est dans l’entre Chartreuse et Vercors qu’avait grandi son âme d’enfant.

Peppino était de ces garçons que l’on aime tout simplement, car il goûtait à la vie, au jeu et aux instants présents. Comme l’on goûte à l’ovale, à l’amitié et aux hommes qui vous y invitent…

 

Antonio Contorno,  dit Peppino était le photographe officieux le plus officiel de toutes les équipes du F C Grenoble rugby. J’ai moi même tout au long de ce blog publiait plusieurs de ses superbes photos. Il s’en est allé samedi matin au bord du pré où s’entraînait le groupe professionnel. Il est parti au milieu des joueurs, terrassé par un arrêt cardiaque.

Je lui rends ici un vibrant et affectif hommage et lui dit :

« Ciao Peppino ! »