Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Ce jeu...

A6.jpg

Tu sais,

Ce jeu où les ailes te poussent,

Ou l’élan devient l’envol,

Où l’essai devient l’essor,

Où le plus léger devient le plus fort.

Ce jeu même !

Qui peut aussi être tout le contraire :

Avec le lourd en labour,

Avec le dur en muraille,

Avec le massif en centrale,

Ce jeu que tu croyais savoir,

Ce jeu que tu croyais respirer,

Ce jeu qui devait t’aimer…

Et bien tu le perds !

Tu le brises,

Tu l’épuises,

Et puis il disparaît.

 

Demande à l’équipe de France, elle va t’expliquer…

 

Photo de Pascalou  enfin presque... 

23/11/2010

De fil en aiguille...

32034_393588038847_77452213847_4269771_122981_n.jpg

Je lie,

Tu couds,

Il faufile,

Nous piquons,

Vous brodez,

Ils attachent…

Tu le connais toi ce jeu de couturière où des types sans un dé ni quelques aiguilles se tricotent le cœur rien qu’avec leurs mains ?

 

Photo, Philippe Roussel     

21/11/2010

Désir Amore à mort...

2010_10_27_Wallaby_0005.JPG

Le décès de mon désir a occis le souffle de mon inspiration.

Pourrais-je rebondir encore ?

Le décès de mon désir à rompu l’ivresse de mes expirations.

Pourrais-je jaillir toujours ?

Le décès de mon désir a effacé le charme de mes respirations.

Serait-ce donc ça le manque d’amour ?

 

Photo, Matthieu  

15/11/2010

Désespoir de mon espérance ou espérance de mes espoirs!

wlz8ggtqzj.jpg

Désespoir de mon espérance ou de l’espérance de mes Espoirs !

Je dois vous dire que s’il y a bien une équipe  qui fait naître en moi tous les espérances, c’est bien celle des espoirs grenoblois. Et je dois aussi vous avouer qu’elle abat de sa surprenante fougue  toutes mes désillusions, tous mes accablements de spectateurs…

Tu sais, ces foutus gaziers avec la nonchalance déterminée de leur jeunesse, avec la certitude de leur beau tempérament et leur fabuleuse complicité, me font venir au stade avec quelques rides en moins… Ils me ramènent à l’envie, me ramènent à la vie, me font renaître au rugby !

Et bien oui ! Cette satanée bande a pris l’excellente habitude de jeter tout son cœur sur le terrain. De jeter dans la bataille tout un flot de sueur et d’ardeur, d’y rajouter quelques pincées, voire quelques pelles de talent, et d’arroser le tout d’une union indéfectible, et de l’épicer si besoin d’une bonne et belle générale…

A mes amis, les dix dernières minutes de cet épisode m’ont fait remonter la sève de mes 20 ans. Nos lascars étaient menés de 8 points quand une bataille rangée fit rage sur la ligne de front du bord de touche. Ça tombait comme à Gravelotte, pas un pouce de cédé ni d’un côté, ni de l’autre. Mais le sang ne coula que sur deux cartons, un de chaque côté… Avec pénalité à suivre  pour les toulousains. Allez comprendre… ?

 

Secoués les toulousains ! Retour dans leur camp.

Transcendés les enfants du Connétable !

La rage au cœur et une pénalité entre les perches !

16/11.

5 minutes à jouer. Renvoi.

Rucks sauvages en cascade dans les 22 grenoblois, pénalité pour eux ! Lucas Dupont la joue à la main et la vague déferle, elle balaie tout le terrain pour finir à deux mètres de la ligne adverse.

Faute toulousaine et carton jaune !

Mêlée grenobloise.

Ça joue autour.

Ça pick, ça go de tous les côtés !

Essai refusé !

Re mêlée,

L’arbitre indique que le temps est écoulé.

Ça re go, ça re pick !

Pénalité pour les rouge et bleu !

Lucas la joue encore à la main !

Ça pock, ça gi ! Ça Rick, ça rock, ça ruck ! Enfin j’sais plus… ! Mais Boronga poussé par tous ses copains s’écroule derrière la ligne !

16/16

Moi je suis debout sur mon siège et j’hurle à la mort ! Et autour de moi une bande de loups hystériques en font tout autant…

Putain de merde ! Il y avait bien longtemps que je n’avais pas éprouvé ça à Lesdiguières… J’ai le cœur en vrac. Les larmes au bord des lèvres. C’est bien vrai que je ne suis rien qu’une  midinette !

Le petit Johan rate la transformation. J’ai mal pour lui…

Le public est droit dans les tribunes et remercie pour ce vrai moment de bonheur !

 

Je ne sais pas si ces gamins ont des contrats. Je ne sais même pas s’ils intéressent quelqu’un. Mais moi tout ce que je peux dire, c’est qu’à l’étage supérieur, il y en a plus d’un qui feraient honneur…

 

 

Photo, Mak Boubeker      

              

13/11/2010

En tempête...

46097_418632353847_77452213847_4944011_1872468_n.jpg

Je ne connais rien au temps. Je veux dire par là que j’ignore tout des phénomènes météorologiques. Les anticyclones et les dépressions sont pour moi d’essence psychologique plutôt que natif du golfe Stream. Je pourrais cependant, faire illusion en vous citant toute la belle liste anthropomorphique des noms de baptême de tous les cyclones et autres ouragans.

Et pourtant, il y a bien des iles. Des traits de plages. Des bords de ligne, où je sais prévoir des tempêtes parfaitement localisées…

 

Photo, Philippe Roussel

11/11/2010

Wanted

2010_10_27_Wallaby_0007.JPG

Nom : A. Wallaby

Age : Environ 35 ans

Description : Faciès patibulaire marqué par quelques estafilades et autres sutures profondes. Regard fuyant. Teint autrefois plutôt clair assombri désormais par les événements et autres intempéries croisés…

Celui-ci a fait les quatre cents coups sur tous les continents. Mêlé à de nombreuses affaires de haut vol, notre personnage a trempé aussi dans de multiples histoires sombres et boueuses…

 

Une récompense est promise à celui qui nous permettra de le retrouver, car nous avons  quelques CONTES à régler avec lui…

 

Photo, Matthieu   

 

07/11/2010

De l'usure au désir

Voilà, comme une sorte de lassitude.

Comme un sentiment qui s’use.

J’aurais pu vous parler de l’étiolement de la liste de ce bon Lievremont …

J’aurais pu tout autant vu dire mon sentiment sur l’impuissance grenobloise à aimer la victoire en dehors de sa propre couche…

J’aurais pu encore discourir sur le beau tempérament berjallien dans la remarquable verroterie du Stade des Alpes où les toulousains nous ont rappelé que comme presque toujours ce sont eux les plus forts à la fin…

Sans non plus oublier la propension évidente qu’ont les équipes d’en bas à mettre la tête en dessous à celles du dessus…

101010_GUC_F_-_Pontarlier_Besancon_40.jpg

 J’avais effectivement tout un tas de bons et loyaux sujets à partager avec vous.

Et puis, je suis tombé sur une prise, sur une capture. Et ce beau butin m’a donné l’envie de vous parler d’amour. De vous parler des gentes demoiselles et du cœur qui anime leurs mains pour se saisir et se disputer l’unique objet de leur désir.

 

NB. Et longtemps je me suis demandé s’il fallait que je mette « désir » ou « désirs »…

 

Photo, Philippe Durand    

01/11/2010

Le rêve!

72405_445329023847_77452213847_5488204_5331426_n.jpg

Tu sais, j’ai fait un rêve étrange. Mon corps éthéré traversait en un éclair tout un horizon d’univers, une flopée de galaxies, et finissait par se réincarner dans un monde au ciel aussi black que tous les All. Et là, dans un improbable pré, balayé par les vents solaires, je découvrais médusé, une incroyable trace d’humanité !

 

Photo, l’extra-terrestre Philippe Roussel