Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2010

Et pourtant...

46097_418632358847_77452213847_4944012_1382680_n.jpg

Et pourtant, Dans le ciel ténébreux de nos destins laborieux, deux ou trois fois par semaine, une lumière divine éclairait généreuse nos pauvres âmes en mêlée mais jamais égarées…

 

Photo, Philippe Roussel

Commentaires

Et la lumière fut...

Écrit par : Philippe | 21/09/2010

@christian, @philippe : votre billet vient d'inspirer le mien ;-)
http://bit.ly/bBR7Jt

PS @philippe : j'ai emprunté votre photo, mais pas le "fiat lux"... je l'avais z-avant !!

PPS @Christian : j'ai tenté sans succès de traduire in English ces deux belles lignes qui légendent ta photo ! si le coeur t'en dit...

Écrit par : Frederic | 21/09/2010

Le coeur m'en dit mon cher Frédéric, mais ce sont les compétences qui me manquent...

Écrit par : pierrot la tombal | 21/09/2010

C'est avec plaisir que je te prête mon image pour ton article, très instructif au demeurant d'ailleurs...

Écrit par : Philippe | 22/09/2010

Bonjour à tous. Comme ça, le net est beau. On peut parler de divin, c'est vrai. Mais en plein hiver froid et pluvieux, les pieds collés dans 10 cm de boue, avec un maillot en coton, mouillé et qui pesait trois ou quatre fois son poids, sous des spots jaunes et presque vacillants comme une bougie, on s'approchait du chemin de croix... parfois.

Écrit par : matthieu | 22/09/2010

Excellent Matthieu!

Écrit par : pierrot la tombal | 22/09/2010

Les commentaires sont fermés.