Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2010

Le joli temps.

25002_379250123847_77452213847_3926043_2988851_n.jpg

Quand refleurissent les pagelles,

Quand l’azur recolore mon décor,

Quand le duvet de l’akène caresse  les aisselles des jumelles,

Et que tout le vivant fait la nique à la mort,

Alors je me dis qu’il est arrivé le joli temps des phases finales…

 

Photo, Philippe Roussel

 

8ème de finale  Reichel : Grenoble 18 / Racing Métro 9

 

20/04/2010

De Benoit...

9782758802099.png

« Ne donnez pas à manger aux animaux au risque de modifier leur équilibre alimentaire »

Benoit Jeantet (éditions Atlantica)

 

Le dernier livre de Jeantet est un bouquin étonnant. Il est comme un conte de ring ou une fable d’entre les cordes. L’animal fait son Cassius Clay avec les mots et vous colle tout un tas d’uppercuts et de directs au foie de ses points en mitraille. Après l’instant de surprise qui vous laisse le souffle court et la syntaxe groggy, vous reprenez le rythme de cette lecture magnifique dans l’attente fébrile du dernier coup de gong. Tout du long, le gars Benoit serpe ses personnages, il rend même sanguin le tracteur et alcooliques les lumières incertaines du sempiternel bal de la salle des fêtes. La sueur, la terre et les mentalités sont distillées dans chaque mot. Il embarque son père dans ce récit de quelques heures singulières, et gouache le plus simplement du monde toutes les petites gloires de ce géniteur taiseux…

Voilà ce que je voulais dire et plus encore sur ce livre, et puis il y a quelques jours une connaissance est venue me faire découvrir quelques uns de ses textes,  sortes de petites nouvelles, bien écrites, mais sans la magie nécessaire… Je ne savais quoi raconter pour d’écrire ce qui, à mon (très) humble avis, manquait à son écriture. Et puis j’ai eu l’idée de lui lire quelques passages de « Ne donnez pas à manger aux animaux… » Et bien là, à haute voix, toute la pertinence de l’étrange ponctuation et la sonorité, la beauté de la langue m’est encore plus apparue. Et du coup je n’avais plus rien à ajouter…

         

17/04/2010

La mer à l'envers...

 

24355_328428063847_77452213847_3622235_6894366_n.jpg

Ce pourrait-il que la mer se jette au ciel et que l’écume des vagues frise ce nouvel océan. Se pourrait-il même qu' un marin solitaire et ses mâts décharnés aux misaines infidèles, plongent dans cette marée étoilée...  

 

Photo, Philippe Roussel

 

Le coeur du lion...

2009_04_11_ST_SF_Hcup050.JPG

La couronne des rois est parfois étrange, l’orfèvrerie serrée au plus près du mental leur mange les oreilles. Le regard  ne trompe pas, la race des seigneurs transpire dans la pupille en planque. Mais pourquoi dessiner un lion sur ce cœur qui l’est déjà… ?

 

Grande, très grande photo de Matthieu !

15/04/2010

Tenue de route...

2009_04_11_ST_SF_Hcup159.JPG

Quelquefois, même les Dieux ne tiennent pas la route…

 

Photo de Matthieu

11/04/2010

J'avais envie...

J’avais envie de vous parler :

 Du bris de Brock,

Du dîner pas parfait de James,

Des amulettes d’Anoeta,

De la pâleur du rose dans la ville de briques,

Et de la prise de pouvoir des bancs…

Mais il y a tellement de gens qui le font bien mieux que moi…

Alors  j’ai préféré vous dire ça !

 

18.jpg

 

Quand un jour une princesse jardinière mélange le bel arbre de son ADN avec la sève de ton sang, il arrive forcément un jour où le résultat de cette union finit par tenir sur ses jambes. Et inévitablement il te prend l’envie d’amener cette somptueuse addition sur ton pré bien aimé… Et toi comme un idiot, tu viens là pour voir la magnificence de ton engeance, la grandeur de tes gènes, le côté bleu de ton blood. Alors que l’esprit du jeu te rappelle que tu ne devrais venir là que pour voir l’équipe de ton enfant…

 

Photo, Philippe Roussel

05/04/2010

Transformation.

01ijob2997w.jpg

A Soweto, dans la décadence du jour ou peut-être dans la promesse d’un commencement, une lune minuscule et blême, s’obstine  à transformer l’essai d’un pays encore nouveau…

 

Photo, Lauwrence Lemaona 

 

Merci encore une fois à Sophie pour cette découverte. 

03/04/2010

En toute franchise....

Super14_Trophy.jpg

Le rugby vire à la franchise,

Ses strates sont sous dialyses,

Son berceau est dans l’in vitro.

Finis les confits,

Adieu les saucisses,

Même le show à froid à son biz,

Désormais il faut enfiler les logos, bien avant le maillot…

rugby.jpg